Du véritable renforcement... positif!

Quel enseignante ou enseignant du primaire, du premier cycle en particulier, n'a pas déjà mis sur pied un système d'émulation auprès de ses élèves. Que l'on soit titulaire ou spécialiste dans une matière quelconque, il peut être très tentant d'opter pour cette solution afin de récompenser les jeunes dont les efforts sont les plus perceptibles et notables.


Toutefois, malheureusement, ces systèmes tournent trop souvent aux mesures punitives, discriminatoires, davantages destinées à pointer du doigt le ou les élèves à problèmes plutôt que d'insister sur le beau travail de la majorité. C'est ainsi que sont apparus les désormais célèbres "bonhommes-sourires", avec pour antagonistes les "bonhommes tristes"...

On assiste depuis à de véritables règlements de compte. "Simon, c'est la troisième fois que tu me coupes la parole. Redonne-moi donc deux dollars en argent scolaire". "Jennifer, tu déranges tout le monde quand tu te lèves durant mes explications. Un crochet de plus à ton nom sur le tableau d'honneur!"

Vous en conviendrez, toutes ces réprimandes en public n'ont souvent que peu d'effets positifs sur le comportement des élèves fautifs. Pire, elles peuvent anéantir les efforts de l'enseignante ou de l'enseignant et miner le climat de respect et de confiance préalablement recherché.

Pour leur part, les éducatrices et éducateurs physiques ne font pas exception à la règle. Eux aussi choisissent à l'occasion de récompenser un certain nombre d'élèves, voire l'ensemble du groupe, en leur offrant par exemple ce qu'ils appellent un cours-cadeau
(activités au choix parmi quelques-unes) ou des activités pratiquées à l'extérieur.

Mon objectif n'est pas ici de remettre en question tout ce processus d'effort/récompense bien ancré dans le milieu de l'éducation. Au contraire, je désire simplement insister sur le fait qu'il existe bien des disparités dans les mises en application et mettre en garde tout enseignant qui serait tenté d'en faire un usage abusif.

Le système d'émulation que je vous présente a déjà fait ses preuves depuis plusieurs années, en éducation physique, auprès d'élèves âgés entre 6 et 9 ans environ. Il respecte le rythme et la personnalité de chacun sans identifier le ou les individus dont le comportement ou les efforts ne sont pas satisfaisants aux yeux de l'enseignant. Sans l'ombre d'un doute, on peut donc enfin parler d'un réel renforcement positif.

Il comporte trois volets distincts, l'un touchant chacun des enfants et les deux autres le groupe ciblé. Les suggestions qui vont suivre vous permettent en fait d'établir votre système d'émulation pour un ou plusieurs groupes d'élèves pendant une année scolaire entière. Et comme vous le constaterez, je n'ai pour ma part aucun mal à motiver mes élèves à adhérer à ce système au moyen d'affiches et de diplômes imagés, vivants et adaptés aux groupes d'âge du premier cycle du primaire.


1. Les diplômes Bravo!

1.1 Principe directeur

Chaque élève fournit un effort, à sa façon, à un moment ou à un autre, durant ses périodes d'éducation physique. Chacun doit donc être personnellement récompensé en variant la fréquence de ces renforcements suivant l'atteinte des objectifs établis avec l'élève.

1.2 Matériel requis

* 5 diplômes à colorier différents, reproduits en noir et blanc et en quantité correspondant au nombre d'élèves;
* crayons de couleur ou marqueurs en quantité (environ 50);
* 2 boîtes de plastique avec couvercles;
* 3 ou 4 taille-crayons;
* 1 chemise cartonnée.

1.3 Disposition du matériel et des élèves

* À la fin d'un cours, les élèves sont assis en cercle et sont calmes. Au centre de ce cercle, au sol, l'enseignant dépose la boîte de crayons et une autre contenant les taille-crayons. Cette dernière sera très utile aux enfants lorsqu'ils décideront de tailler leurs crayons sans faire de dégâts...


1.4 Pistes d'utilisation

* Attendre au moins trois à quatre semaines avant d'entreprendre ce moyen d'émulation avec les jeunes, le temps de bien les connaître.
* Au moment jugé opportun, leur remettre le premier diplôme. Au préalable, vous y aurez vous-même noté les noms des enfants afin d'éviter les oublis de certains.
* Les Bravo! sont remis à la fin de chaque cours, ou de chaque semaine si vous préférez, par l'enseignant en guise de récompense pour un effort et un comportement satisfaisants. Dans ce cas, l'élève mérite le privilège de colorier la partie numéro 1 seulement de son diplôme. Dès qu'il a terminé, il remet son diplôme à l'enseignant et retourne s'asseoir.
* Au cours suivant, s'il a de nouveau mérité le droit de colorier, c'est la partie numéro 2 qu'il devra remplir.
* Lorsque tous les numéros sont coloriés, l'enseignant inscrit la date et signe le diplôme que l'enfant pourra apporter à la maison. C'est donc dire qu'il pourra commencer le Bravo! suivant au prochain cours.
* Lorsque son comportement n'a pas été satisfaisant, l'élève ne peut colorier son Bravo! Il devra attendre le cours suivant et ne sera évidemment pas rendu au même numéro que ses camarades en raison de son retard.
* Tout le monde finira tôt ou tard par obtenir son Bravo! Dans une année cependant, certains en mériteront plus que d'autres.
* L'avantage de ce moyen d'émulation est qu'il peut être interrompu puis repris à tout moment de l'année, en particulier si vous craignez que vos élèves s'en lassent avec le temps.
* À la fin d'un cours, l'enseignant distribue d'abord les Bravo! à tous les élèves méritants pendant que ceux-ci commencent à colorier, il va voir les autres pour discuter de ce qui ne va pas.
* L'esprit qui anime ce moyen d'émulation est d'en arriver à ce que l'élève soit en mesure de porter lui-même un jugement sur son comportement et, chemin faisant, de décider s'il mérite ou non son Bravo!
* Les diplômes Bravo! peuvent être utilisés pendant toute une année scolaire, si désiré, et même jumelés à un moyen d'émulation collectif.

1.5 Éviter...

* de prendre trop de temps à la fin de vos cours pour colorier les diplômes (cinq minutes suffisent...);
* que les Bravo! deviennent une fin en soi! Ces diplômes ne sont qu'un moyen parmi tant d'autres pour vous aider à exercer une certaine motivation chez vos élèves, un moyen qu'il n'est pas primordial de maintenir pendant toute l'année de manière continue;
* de menacer les élèves avec des commentaires du genre "continue comme ça et tu n'auras pas ton Bravo!"




2. Affiches J'ai toute ma tête... en éducation physique

2.1 Principe directeur

L'enseignante ou l'enseignant titulaire d'un groupe d'élèves peut être favorablement mis à contribution dans le cadre d'un système d'émulation en éducation physique et doit avoir un portrait fidèle de son groupe à la fin de chaque cours.

2.2 Matériel requis

* 2 affiches en couleur plastifiées, à superposer (l'une représentant la tête d'un quelconque personnage, et l'autre son corps et une balle de jeu remplaçant sa tête);


2.3 Pistes d'utilisation

* En début d'année, tous les groupes reçoivent leurs affiches J'ai toute ma tête... en éducation physique et les explications d'usage. Ces affiches seront suspendues sur un mur de la classe, pendant toute l'année, si désiré, à un endroit visible.
* Lorsqu'un groupe d'élèves se présente au gymnase, pour l'éducation physique, il remet alors à l'enseignant la plus petite affiche des deux, la partie supérieure J'ai toute ma tête... (la tête du personnage).
* Si le groupe en général a répondu de façon satisfaisante aux exigences de l'enseignant quant au comportement et à la participation lors des activités proposées, il récupère sa tête qu'il pourra replacer sur l'affiche restée en classe.
* Si au contraire les exigences minimales n'ont pas été respectées, les élèves retourneront en classe sans leur tête et devront se contenter de la mention Oups! J'ai perdu la boule... jusqu'au cours suivant. Ce n'est qu'à ce moment qu'ils pourront se reprendre. Dès lors, l'enseignante ou l'enseignant titulaire comprendra que quelque chose ne va pas et pourra s'en informer auprès de ses élèves ou de l'éducateur physique.
* À la fin de l'année, expériences à l'appui, les élèves apprécient énormément qu'on fasse tirer ces affiches au hasard.
* Ces affiches peuvent être jumelées aux diplômes Bravo! pour créer un système d'émulation à la fois individuel et collectif. On peut aussi les utiliser pendant une demi-année, puis les remplacer par une affiche différente, comme celle décrite au point 3.


2.4 Éviter...

* de menacer le groupe, pendant le cours, avec des remarques du genre "si ça se reproduit, je conserve votre tête!";
* même de faire mention de ces affiches pendant le cours. Plutôt attendre le retour au calme pour annoncer votre décision de remettre ou non la tête de l'affiche tout en expliquant les motifs qui vous poussent à choisir l'une des deux options.





3. Affiches Le coureur et/ou Thermomètre

3.1 Principe directeur

Bon nombre d'enseignants en éducation physique choisissent de récompenser les efforts de leurs groupes d'élèves par des cours-cadeaux (activités populaires) ou des activités à l'extérieur par exemple. Alors, autant le faire lorsque ces récompenses sont vraiment méritées et suivant des critères pré-établis en compagnie des élèves.

3.2 Matériel requis

* Une affiche représentant un coureur devant une piste d'athlétisme, contenant un certain nombre de cases à colorier, ou un thermomètre également subdivisé.


3.3 Pistes d'utilisation

* Dès le début de l'année, chaque groupe a une affiche de ce type qu'il tente de remplir.
* De préférence, l'éducateur physique conserve toujours avec lui les affiches de ses groupes afin de pouvoir régulièrement faire un retour sur la progression ou la stagnation de ses groupes. Il serait toutefois possible de laisser l'affiche en classe, sur un mur, mais cela nécessiterait une étroite collaboration de l'enseignante ou l'enseignant titulaire.
* L'utilisation d'une affiche ou de l'autre est simple. L'enseignant peut d'abord noter sur l'affiche choisie le nombre de cours requis pour atteindre le ou les buts visés. Par exemple, si l'enseignant prévoit offrir trois surprises pendant l'année, ou la période de l'année, il pourrait inscrire les numéros 15, 30 et 45 dans les cases correspondantes de l'affiche, ce qui signifierait que la première surprise surviendrait après 15 cours satisfaisants.
* À la fin d'un cours, chaque fois que le groupe en général a répondu de manière satisfaisante aux exigences pré-établies de comportement et de participation, l'enseignant colorie une case de la piste, ou du thermomètre, en présence des élèves.
* Si au contraire les exigences n'ont pas été respectées, la piste ou le thermomètre demeure inchangé et le délai avant l'obtention du premier objectif est ainsi retardé d'un cours.
* Peu importe vos choix, vous pouvez les noter sur l'affiche-même, dans les cases ou à côté de celles-ci.
* À la fin de l'année, tous apprécient qu'on fasse tirer l'affiche au hasard parmi les élèves du groupe.
* Ce type d'affiche peut être jumelé aux diplômes Bravo! ou utilisé pendant une demi-année, pour ensuite faire place aux affiches J'ai toute ma tête... en éducation physique décrites au point 2.

3.4 Éviter...

* de parler de récompenses en présence des élèves mais bien d'objectifs à atteindre;
* de surcharger l'affiche de nombreux objectifs (un ou deux me semble un choix raisonnable pour une demi-année);
* de menacer le groupe, pendant le cours, avec des remarques du genre "si ça se reproduit, on oublie le coureur pour aujourd'hui";
* même de faire mention de cette affiche pendant un cours. Plutôt attendre le retour au calme pour annoncer votre décision tout en expliquant vos motifs;
* de transformer cette course contre soi-même en une course contre les autres groupes de l'école... En d'autres termes, ne jamais faire mention des "performances" des autres groupes!